Danse Salsa

musique salsa
Les danses

La salsa, est aujourd’hui un véritable raz-de-marée, qui déferle sur le monde entier. Elle est reprise dans diverses chansons, comme par exemple La salsa du Démon interprétée par le Grand Orchestre du Splendid ou encore par les 2B3 avec leurs paroles plus évocatrices comme «Viens danser, viens danser la salsa tout l’été… ».

Vous l’aurez compris, la salsa est une danse aux couleurs du sud qui emmène le public sur la piste jusqu’au bout de la nuit.

Mais qui aurait cru qu’une danse aussi voluptueuse que la salsa, décrite comme telle par Bernard Lavilliers dans sa chanson « La Salsa » veuille signifier « sauce » ?

Cette appellation est expliquée par le fait que la salsa soit un mélange entre différents rythmes comme le boléro, le merengue, le mambo et différentes musiques comme le montuno, la guaracha et le jazz. La salsa est un terme très large qui englobe à la fois la musique et la danse.

danseuse salsa
La salsa est une danse aux couleurs du sud

La salsa s’est emparée des pistes de danse dans les années 1950 et 1960 mais la période la plus importante reste celle des années 1970. En effet, à cette époque, les latino-américains décident de se pencher sur leur héritage culturel et de remettre au goût du jour les anciens rythmes du sud. De petites formations comme l’ensemble cubain font leur apparition. Il y avait une partie rythmique, avec une ligne de trots à cinq instruments à vent, et pour finir, un ou deux chanteurs.

Assimilant les différents courants de musique latino-américaine, cet ensemble s’ouvrit aux musiciens sud-américains de plusieurs nationalités. Bien que la salsa ait connu une baisse de popularité durant les années 1980, principalement causée par le développement du merengue, de nouveaux styles de salsa (new-yorkaise, portoricaine, colombienne…) sont apparus dans les années 1990 et ont su traverser les frontières.

Composition de la salsa

La danse salsa est basée sur une chorégraphie improvisée qui se fait généralement à deux. Elle respecte des pas de base en 8 temps, avec 6 temps dansés et 2 temps de pause. Les temps 4 et 8 ne sont pas comptés car ce sont les temps de pause.

Les différents styles de danse salsa

Il existe plusieurs façons de danser la salsa, voici 3 styles principaux :

Le style salsa cubaine

La communauté cubaine occupe une place importante en France et fait dès lors partager sa culture aux français. De ce fait, le style cubain, encore appelé « casino », est le plus pratiqué dans notre pays. Il est à noter que les écoles de danse enseignent essentiellement ce style.

La salsa dite portoricaine

Comme son nom pourrait le sous-entendre, cette danse ne vient pas de Porto Rico mais des Etats-Unis. Ce style regroupe plusieurs sous-classes principales : le style L.A.(Los Angeles) se danse « sur le 1 » et peut être acrobatique, le style New York sur le 1 également mais en commençant par un pas sur place (pas arrière pour l’homme sur le 2, suspension à cette position sur 3-4) et le mambo ou Palladium, précurseur des deux précédents, aujourd’hui restreint à la compétition, qui se danse « sur le 2 »

Le style colombien

C’est un style plus nerveux et légèrement sautillant, très pratiqué en Amérique latine. Les colombiens aiment à danser sur les disques de boogaloo qu’ils passent à vitesse supérieure (33 tours passé en 45 tours, 45 tours en 78 tours).

Le début des cours de danse salsa

C’est dans les années 60 dans les rues de Cuba et dans les quartiers hispanophones de Manhattan que la salsa apparaît. Cuba est le lieu de prédilection de la salsa. C’est d’abord dans les rues de la Havane que cette danse est pratiquée. Les cours de danse de salsa se sont très vite répandus avec l’effervescence de « la salsa de rue ». En 1996, la salsa devient légitime et est même apprise dans des cours de danse salsa et dans des académies.

Les cours de danse salsa dans le monde

Cette danse sensuelle, rythmée et basée sur la symbiose des deux danseurs, a conquis énormément de personnes. C’est ainsi que partout dans le monde, et plus particulièrement en France, la salsa a débarqué en force en boîte de nuit mais surtout par le biais de cours de danse salsa.

Désormais la salsa n’est plus réservée aux hispanophones mais est accessible à tous, car les cours de danse salsa ont permis d’élargir le public de cette danse. Durant les cours de danse salsa, toutes les origines et tous les genres de personnes sont présents…Encore une fois la salsa porte bien son nom !

Aujourd’hui, les cours de danse ne désemplissent pas et la culture hispanique est bien intégrée dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *