Danses sportives : entre les anciennes et les modernes

danse sportive
Blog
hip hop
hip hop, danse sportive en vogue

La danse sportive n’est-elle pas le juste équilibre entre la danse et le sport ? Une forme très particulière d’activité physique chargée d’expression artistique. L’objectif, emmener les personnes peu sportives à se mettre à la gymnastique, ou le contraire, motiver les personnes sportives à faire de la danse sans pour autant laisser tomber le sport. La danse sportive a le vent en poupe. Le fitness, le hip hop, la zumba, mais également plusieurs variétés des danses orientales, latines et africaines « orientées sport » connaissent un succès franc auprès d’un public aussi varié que les hommes, les femmes, tous les âges confondus.

Il est parfois difficile de faire la part des choses entre ce qui peut être considéré comme de la danse dite sportive et ce qui relève du sport, tant les deux s’entremêlent.

La danse sportive traditionnelle

La danse sportive désigne littéralement la danse de salon lorsqu’elle est pratiquée en compétition. Dance Sport est l’appellation officiellement maintenant. La danse sportive traditionnelle ou ancienne comprend deux disciplines, à savoir les danses latines et les danses standards. Parmi les danses latines, on compte la samba, d’origine brésilienne, le cha-cha-cha et la rumba d’origine cubaine, le paso doble provenant d’Espagne et le jive, appelé aussi « rock », d’origine américaine.

Parmi les danses standards, on compte bien sûr la valse anglaise, lente, et la valse viennoise, rapide, puis le tango, et enfin, le slow fox et le quickstep, le premier étant un foxtrot lent et le deuxième un foxtrot rapide.

Ces danses sont largement pratiquées par des « couples » passionnés, qui y voient surtout une sorte d’art et, si le Comité international olympique a reconnu la danse sportive en tant que sport en 1997, elle n’est toujours pas un sport médaillé aux Jeux olympiques, mais en tout cas elle offre des spectacles particulièrement plaisants.

La Zumba : le sport en dansant

La zumba est la dernière née des danses sportives et elle combine le fitness, l’aérobic et des pas de danse latino, sur des rythmes alternativement endiablés ou plus lents, permettant de travailler à la fois la fonction cardio-vasculaire, les muscles fessiers, ceux des cuisses, des bras, ainsi que les abdominaux.

Cette danse est née par hasard en 1990, en Colombie, à Cali précisément, lorsque le professeur d’aérobic, Beto, ayant oublié sa cassette, a improvisé son cours sur les musiques dont il disposait, de la salsa et du merengue. Cette séance ayant enthousiasmé ses élèves, il en a tiré un concept : la Zumba Fitness-PartyTM qu’il a exporté aux Etats-Unis en 1999.
Shakira, élève de Beto, a largement contribué au succès planétaire de cette danse par l’intermédiaire de son clip « Waka Waka », mais il aura fallu attendre 2009 pour voir la révolution Zumba submerger la France, avec parfois des cours spécifiques destinés aux personnes âgées et aux enfants et un nombre de pratiquants de tous âges en constante augmentation.

Danse et sport : tout est permis ?

danse sportive
danse sportive moderne pratiquée en couple

Depuis quelques années, des danses spécifiques à certains milieux ont accédé au statut de danses à part entière, pratiquées surtout par des femmes, car ces danses sont très particulières, il s’agit de la danse orientale, la danse africaine, mais aussi la pole dance.
La danse orientale et la danse africaine sont des danses traditionnelles de certains pays, dont la pratique est assez inhabituelle pour les européennes, car ce sont surtout des femmes qui pratiquent ces danses.

De son côté la pole dance, est à l’origine une danse érotique pratiquée dans des clubs ou boîtes de nuit autour d’une barre verticale, qui exige des capacités sportives indéniable.
Cette discipline est sortie des cabarets pour intégrer les salles de sports et attire de plus en plus de personnes, car elle exige force, endurance et souplesse, sans oublier la sensualité, bien que certains pratiquants démontrent surtout des capacités de gymnastes exceptionnelles.

Les amateurs de cette discipline font leur possible pour qu’elle soit considérée à la fois comme un sport et un art et que soit oublié l’aspect érotique de cette activité, qui alors disparaît totalement de l’évaluation de la performance.

Le hip-hop est un autre exemple flagrant de la difficulté qu’il peut y avoir à différencier la danse et le sport, car les performances physiques exigées sont aussi primordiales que le fait de suivre le rythme de la musique. D’ailleurs, les mélanges de genres se font de plus en plus fréquents comme lorsqu’on utilise une barre pour des exercices de gymnastique en piscine, mais tout est bon pour faire de l’exercice en s’amusant.

Article initialement apparu sur navi-mag.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *