La danse contemporaine, un peu d’histoire et de technique

Blog

La danse contemporaine pourrait être considérée comme l’expression artistique la plus évolutive. Ce genre de spectacle, qui s’est développé au milieu du 20ème siècle, est devenu l’un des genres dominants des danseurs professionnels à travers le monde, avec une popularité particulièrement forte aux États-Unis et en Europe. Héritière légitime de la danse moderne, la danse contemporaine s’est également inspirée de plusieurs styles classiques comme le jazz, tout en restant ouverte, et elle l’est encore, aux nombreux styles de danse qu’elle côtoie.

Les traces « classique » dans la danse contemporaine

D’un point de vue purement technique, la danse contemporaine emprunte au ballet le legwork fort et maîtrisé, en le combinant avec la danse moderne qui met l’accent surtout sur la partie supérieure du corps. Egalement, le travail au sol, la chute, la récupération et l’improvisation, caractéristiques de la danse moderne, sont fortement présentes. Des changements imprévisibles de rythme, de vitesse et d’orientation sont également souvent utilisés.

Danse contemporaine, chorégraphie

L’ouverture de la danse contemporaine aux différents styles extra-occidentaux, tels que les genoux pliés de la danse africaine ou les mouvements de la danse contemporaine japonaise, n’est pas à discuter. Une des écoles de danse contemporaine créative, école de danse à Dijon, propose aux adultes et aux enfants un cursus évolutif et des propositions toujours adaptées à leur maturité de corps et d’esprit.
Historiquement, alors que la danse postmoderne représentait une réponse directe et opposée à la danse moderne, la danse contemporaine s’est inspirée à la fois du ballet classique et de la danse moderne.

Merce Cunningham, père spirituel de la danse moderne

Merce Cunningham, l’un des pionniers de la danse moderne américaine, est considéré comme le premier chorégraphe à « développer une attitude indépendante vis-à-vis de la danse moderne » et à remettre en question les standards et les lois qui la façonnaient. En 1944, Cunningham a accompagné sa danse avec la musique de John Cage. Ce dernier, avait observé que les mouvements de Cunningham « ne reposaient plus sur des éléments linéaires (…) ni sur un mouvement vers et hors du point culminant. Comme dans la peinture abstraite, on suppose qu’un élément (un mouvement, un son, un changement de lumière) est en lui-même expressif ; ce qu’il communique est en grande partie déterminé par l’observateur lui-même. » Cunningham a fondé la Merce Cunningham Dance Company en 1953 et a ensuite créé plus de cent cinquante œuvres pour la compagnie, dont beaucoup ont été jouées internationalement par des compagnies de ballet et de danse moderne.

Les must de la danse contemporaine selon Cunningham incluent

– La danse contemporaine met l’accent sur le stress du torse, caractéristique de la danse moderne, au détriment de la technique des jambes (legwork) du ballet classique.
– La danse contemporaine n’est pas nécessairement une forme d’art narrative
– Même si la chorégraphie semble désordonnée, mais elle repose tout de même sur des éléments techniques étudiés.
– Les changements imprévisibles de rythme, de vitesse et d’orientation sont autant de caractéristiques de ce genre artistique.
– Suspension de la perspective et de la symétrie dans la perspective du cadre scénique du ballet comme l’avant, le centre et les hiérarchies.
– L’indépendance entre la danse et la musique.
D’un autre côté, la danse contemporaine se caractérise par une très grande importance accordée à l’éclairage, aux décors et aux costumes des danseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *