Le boom des cours de danse africaine et de salon : et pourquoi pas vous ?

Blog

Danser est une activité qui permet à la fois de se distraire et de faire du sport en même temps. Mais elle peut aussi être un véhicule de patrimoine culturel important. Elle n’a cessé d’évoluer à travers le temps pour se banaliser totalement de nos jours. C’est pourquoi les cours de danse se sont multipliés et diversifiés : danse de salon, africaine, contemporaine ou encore sportive.

Les cours de danses de salon les plus répandus : le tango

Les gens apprennent la danse de salon pour de nombreuses raisons : par passion, pour des compétitions, pour le fun ou tout simplement pour bouger son corps sans trop se fatiguer. Mais au-delà de tout cela, cette activité offre la possibilité de développer l’ensemble du cerveau et des muscles. Psychologiquement parlant, elle aide à affronter divers troubles qu’il s’agisse du stress, de la peur, de la timidité ou encore de la relation entre sexe opposé. C’est une activité qui encourage également à se tenir droit quel que soit l’âge. Auparavant, la chorégraphie la plus pratiquée était le Rock’n’roll. Mais aujourd’hui, on assiste de plus en plus à l’apparition des cours de tango et de salsa.

Danse de salon : une danse qui a le vent en poupe !

Le tango est une activité de bal née à la fin du XIXe siècle qui est une sorte d’improvisation, au sens où les pas ne sont pas prévus à l’avance pour être répétés séquentiellement. Il y a seulement une règle de base à respecter pour laisser place à la symbiose des pas des partenaires. Apprendre le tango s’est répandu à peu près un peu partout à travers le monde car des annonces s’affichent dans les magazines, sur Internet ou dans divers centres culturels.

Les cours de salsa et de danse africaine : une tendance nouvelle

La salsa est d’origine cubaine au rythme mélangé. Elle présente divers styles tels que la charanga, le conjunto ou encore le sexteto. Des spécialistes de tous ces pas proposent des cours spéciaux salsa pour tous ceux qui sont intéressés.

La danse africaine, quant à elle, est basée sur une chorégraphie tribale, primitive et instinctive qui garde le contact avec le sol. Les gestes s’inspirent toujours de l’observation des animaux ou des scènes de la vie quotidienne. La chorégraphie implique également beaucoup d’ondulations, de déhanchements et de flexions de genoux.C’est un aspect très recherché en ce moment ce qui explique que les cours de danse africaine sont actuellement très en vogue.

Article initialement apparu sur navi-mag.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *